Sous la direction de Renaud Plante

Sous la direction de Renaud Plante
Design graphique : Bruno Ricca
En quelques mots :

Marianne trouve ses parents nuls! Ils ne veulent jamais rien acheter d'intéressant. Marianne, qui est fatiguée de ne pas pouvoir avoir les jouets qu'elle désire, se sauve à l'autre bout du magasin. Elle découvre le rayon des parents. Et bien oui, chez MégaSuperTout, on trouve de tout. On peut acheter des papas et des mamans. Il y a même des cabines d'essayage.

Fais le tour du rayon des Parents à vendre pour trouver, comme Marianne, les meilleurs... Ninon^J^


Tous droits disponibles.

32 pages couleurs. 21.5 x 28cm. 16,95$
Couverture cartonnée. Parution: 2010-11-09
ISBN 978-2-89540-480-4
Thèmes :
> Famille
> Consommation
> Mode
On en parle!

 Prix des jeunes lecteurs du Département de la Haute Corse, France 2012 

"ca fait plaisir vraiment très bon livre, impertinent à souhait."
Sylvie Lauzon, Rock Détente.

Très belle critique par Anne Bourgeois, chronique livre jeunesse. Les carnets - Entrevue - CFIM

Divines tentations par Andrée Poulin, Radio-Canada, Première chaîne, Ottawa-Gatineau.

Suggestion de Noël par Valérie Gaudreau, Le Soleil, Québec.

Les Sandales d'Empédocle, librairie jeunesse, France : Drôle et tendre : à découvrir. Si vos enfants en ont ras le bol de vous, offrez leur cet album !

Morgane Camus, Papier de soie : Un album efficace et à l’humour contagieux qui aborde le thème de la relation parents-enfants avec beaucoup de pertinence !
Trés réussi ! et à acquérir d’urgence... surtout pendant cette période de soldes d’hiver que nous connaissons.

Ricochet a lu et aimé !

Achille, 6 ans, Le Beurk des livres a testé Parents à vendre...: «Notre chroniqueur du jour me dit qu'il a aimé le livre et qu'il l'a trouvé marrant (mention spéciale à la Barbie qui pue des pieds et aux parents extra-terrestres). Il me dit que si il trouvait un tel rayon dans un supermarché, il prendrait quelques paires de parents juste pour les inviter (ben oui ils doivent s'ennuyer tout le temps dans leur boite) mais il garderait les siens !»